• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une fille rayonnante

Une fille rayonnante - Michel Daignault

Pour la fête d’anniversaire de notre fille, qui a eu onze ans, nous avons préparé un grand buffet sucré, avec ma conjointe, ma mère et ma belle-mère. Mon père et mon beau-père, quant à eux, avaient proposé de fabriquer des jeux en bois, qui amuseraient les enfants de tous âges. Une vingtaine de convives avaient été contactés et tous m’avaient assurés de leur venue. J’avais gonflé des ballons roses, des dorés, des vert pâle et des blancs. Sur certains, j’avais dessiné des étoiles, des licornes, des lunes. Avec le soleil, les ballons blancs nacrés étaient du plus bel effet. Des courses en sac avaient été prévues, ainsi que de nombreuses autres animations. J’avais choisi, parmi d’autres animateurs possibles pour cet événement, un magicien. Il est arrivé avec trente minutes d’avance, et nous avons pris un verre de jus d’orange en discutant de jardinage. Ma fille me prévint que les premiers invités arrivaient, alors que nous en étions à comparer les floraisons printanières et estivales.

Monique et Maxime furent les premiers à franchir la porte. Ils étaient immédiatement suivis de Chloé, Juliette, Sandrine et Alexis. En plus de ses amis, ma fille, avait convié ses cousins et ses cousines. Des tables avaient été dressées pour que les parents puissent profiter de la cour. Des boissons fraîches étaient disposées dessus. Elles furent appréciées des petits comme des grands. Avec ma sœur, nous avons décidé de mettre en commun, dans un immeuble d'entreposage, les affaires qui nous restaient de nos derniers déménagements. Stéphanie s’est assise après avoir disposé des anneaux en fer pour un jeu de croquet. Les rayons de l’astre du jour lui avaient donné des couleurs, et je lui ai signalé qu’elle devrait mettre un chapeau si elle ne voulait pas avoir un coup de soleil.

Ma conjointe s’est donc précipitée à l’intérieur de la maison pour suivre mes conseils. Elle s’est passé de l’eau froide sur la peau du visage, où des rougeurs commençaient à apparaître. Après avoir mis une crème protectrice, sur toutes les zones de son corps exposées au soleil, elle est revenue vers le buffet. Le moment de souffler les bougies fut amusant. D’une seule voix, nous avons entonné une chanson d’anniversaire que nous avions préparée. L’émotion fut à son comble quand ma fille vint nous embrasser tous, un par un. Ensuite seulement, elle ouvrit ses cadeaux. Ce jour restera à jamais gravé dans ma mémoire, car j’ai vu mon enfant rayonnante de bonheur.

À propos de l’auteur :

author

Bibliothéquaire en semaine, j’adore prendre le temps d’écrire le week-end sur ce blogue. Cet espace virtuel c’esst un peu ma seconde maison, un espace ou j’échange et ou je discute avec vous de tout et de rien. Vous trouverez évidemment ce petit côté structuré dans la manière don’t j’écris – à l’image de mon métier.