• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Trois candidats

Trois candidats - Michel Daignault

J’ai une petite compagnie de marketing en ligne avec mes trois associés. Nous avons besoin d’embaucher un consultant referencement. Nous avons un petit problème à ce sujet : nous avons tous les trois une formation dans le marketing, mais nous sommes des néophytes en ce qui concerne le recrutement de personnel. De plus, notre budget est restreint et nous ne pouvons pas payer une agence d’emploi pour faire le travail à notre place. Nous n’avons donc pas le choix que de faire nous-mêmes la sélection.

Nous avons déjà trois candidats dans la liste courte. Nous venons de leur faire passer un test, le dernier avant de prendre la décision finale et accorder l’emploi à l’un d’entre eux. Les décisions collectives ne sont jamais faciles : il y a toujours quelqu’un qui doit céder quelque chose et qui sera mécontent. C’est comme ça, on n’y peut rien faire.

Bon, pour en revenir un peu à la situation en question, l’histoire est que nous avons fait passer le même test aux trois candidats. La consigne était tout simplement de démontrer leurs connaissances de SEO pour améliorer le positionnement d’une certaine page Web dans les moteurs de recherche les plus populaires. Nous leur avons laissé utiliser les techniques qu’ils souhaitaient.

Tous les trois ont obtenu des résultats satisfaisant. Cependant, ils ont utilisé tous les trois des techniques différentes. Hier, pendant le matin, nous avons commencé à délibérer avec mes associés au sujet des trois candidats et il s’est produit quelque chose d’insolite : chacun des nous trois s’est penché vers un candidat différent! Moi je préférais un candidat qui avait employé des techniques du type « White-hat ». Jean-Marc était convaincu que celui qui avait priorisé les techniques du type « Black-hat » était le bon candidat et enfin Michel, toujours le plus rebelle de notre trio, insistait que c’était le troisième candidat (lequel a fait ce dont il avait l’habitude, d’après lui : appliquer un mélange des deux techniques citées : du « Grey-hat ») qu’il fallait embaucher.

Nous avons passé le matin à débattre le sujet du bon candidat pour le poste. Nous étions tous les trois si convaincus chacun de son point de vue que nous ne nous voulions pas nous écouter l’un à l’autre. Je dois dire que le débat a été tendu parfois. À un moment donné, nous avons préféré de nous calmer et de faire autre chose; autrement se serait une journée gâchée.

Donc, le débat est toujours ouvert. Je pense que nous devons nous décider entre aujourd’hui et demain.

À propos de l’auteur :

author

Bibliothéquaire en semaine, j’adore prendre le temps d’écrire le week-end sur ce blogue. Cet espace virtuel c’esst un peu ma seconde maison, un espace ou j’échange et ou je discute avec vous de tout et de rien. Vous trouverez évidemment ce petit côté structuré dans la manière don’t j’écris – à l’image de mon métier.