• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Des amitiés qui restent

Des amitiés qui restent - Michel Daignault

Deux de mes amis avaient pris des maisons éloignées de la ville où je vis, alors que nous étions voisins, ou presque, avant qu’ils partent. De plus, nous avions tous choisi d’habiter dans des quartiers proches pour nous voir plus souvent. Cependant, Éric et Claudia n’ont pas eu le choix, et pour des raisons différentes, ils ont dû partir de leurs appartements respectifs ; Éric a dû faire faire une soumission toiture gatineau, avant de partir. Il était triste et heureux, tout à la fois, de s’en aller. Tout d’abord, il m’assura que nous continuerions à nous voir. Puis, il m’expliqua que son départ ne changerait rien à nos habitudes, que nous pourrions continuer à nous voir aussi souvent que lorsqu’il habitait à dix minutes à pieds de mon immeuble. Je l’ai cru et j’ai eu entièrement raison. Rien n’a changé et j’en suis très heureux.

Claudia a été tout aussi rassurante, mais il a dû encore déménager une nouvelle fois et il est parti si loin que je ne le vois plus du tout. Nous nous appelons de temps en temps. Notre lien amical n’est pas rompu, mais je souhaiterais le revoir. Je crains que, si nous ne nous côtoyons plus que par téléphone et sur Internet, nous ne le perdions. J’ai entrepris d’organiser une grande soirée pour y convier mes amis et les revoir, enfin, au mois de juin dernier. Claudia m’a dit qu’il viendrait, que je pouvais le compter parmi les invités, mais il n’arriva jamais. Je l’ai remarqué au milieu de la soirée et je l’ai appelé, car je commençais à m’inquiéter. Il a dit qu’il ne pouvait pas se déplacer, car sa mère était malade. Il souhaitait être joignable.

Je compris sa réticence à venir, surtout que la clinique où sa mère avait été emmenée se situait à vingt minutes d’automobile de chez lui. Malheureusement, je n’avais pas pu le convier à une autre fête, depuis cet événement, car sa mère a été gravement malade à partir de ce moment, et elle ne s’en est pas remise. Mais, en fin de semaine prochaine, j’ai réussi à avoir un samedi après-midi à consacrer à mon ami. Il viendra, accompagné de sa conjointe, pour un dîner. Je cuirai des bons morceaux de bœuf au barbecue, et il viendra avec sa fameuse salade composée, à base de chou blanc et de pomme verte. J’ai hâte d’en être à ces instants.

À propos de l’auteur :

author

Bibliothéquaire en semaine, j’adore prendre le temps d’écrire le week-end sur ce blogue. Cet espace virtuel c’esst un peu ma seconde maison, un espace ou j’échange et ou je discute avec vous de tout et de rien. Vous trouverez évidemment ce petit côté structuré dans la manière don’t j’écris – à l’image de mon métier.